Grâce à l’immersive learning, la formation est à la pointe de l’innovation. Découvrez les avantages de l’apprentissage immersif en réalité virtuelle.

Qu’est-ce que l’immersive learning ?

Quand la réalité rejoint la fiction, la formation se découvre de nouvelles approches et de nouveaux outils capables de révolutionner notre rapport à la pédagogie et à la mémorisation. L’apprentissage immersif, ou immersive learning, permet en effet d’assimiler des compétences en interagissant avec un environnement 100% numérique par le biais d’un casque VR (réalité virtuelle) ou en salle de vidéo-conférence via un avatar. Intéressons-nous de plus près à cette méthode de formation un peu particulière.

En quoi consiste l’apprentissage immersif ?

Immersive Factory souhaite « transformer la manière dont les industriels forment leurs équipes sur les sujets stratégiques que sont la sécurité, l’environnement, l’hygiène ». Pour mettre en marche une telle révolution, une approche novatrice et un soupçon de rêve s’imposaient. Le résultat : des formations HSE pleines d’impact et qui fournissent au collaborateur les clés pour retenir la quasi-totalité des informations rencontrées. Consulter notre page d’accueil vous permettra de voir notre offre en détail et de découvrir comment l’apprentissage immersif peut s’adapter à vos propres objectifs.

L’immersive learning est une solution pédagogique innovante basée sur la simulation. La formation en immersion se fait au sein d’un environnement entièrement virtuel dont tous les détails sont maîtrisés. Ainsi, l’apprenant est confronté à des situations qui lui demandent de mettre ses compétences théoriques en pratique et « d’apprendre en faisant » afin de promouvoir une mémorisation optimale. L’univers virtuel proposé est hautement interactif et sollicite à la fois la vigilance mentale et physique du participant. La pertinence des lieux ayant un immense impact sur la psyché, les scénarios virtuels permettent de capter l’attention. Les évènements qui se déroulent poussent l’apprenant à exercer ses facultés mentales pour réagir ou répondre dans le temps imparti. Enfin, des capteurs complètent le dispositif et traduisent les mouvements du corps dans l’interface de la simulation. Le feedback est immédiat, pour une expérience qui a tout d’un défi ancré dans la réalité. Il prend la forme d’un retour visuel et auditif au niveau du casque ou sur un écran. Une plateforme responsive émulant la marche ou d’autres mouvements peut également être ajoutée.

Au-delà des sensations concrètes qui contribuent grandement à la rétention des informations, la formation immersive permet de faire des erreurs dont les conséquences sont virtuelles elles aussi, et donc inexistantes dans le monde réel.

Avec la démocratisation des objets numériques (notamment grâce à l’industrie du jeu vidéo), les outils nécessaires à la mise en place de formations en apprentissage immersif sont à la portée de n’importe quelle entreprise. Des géants du hardware tels qu’HTC ou Samsung commercialisent en effet des casques VR de qualité, faciles à se procurer.

Les avantages pédagogiques de l’immersive learning

L’un des principaux intérêts de l’immersive skill training réside dans le caractère actif de la méthode. Comme il est demandé à l’utilisateur de pratiquer une série précise d’actions dans les conditions du réel, celui-ci mobilise toute son attention sur les tâches à accomplir. Au lieu d’être placé au sein d’un groupe d’apprenants recevant passivement des informations, il doit s’impliquer personnellement dans son propre apprentissage. 

La pédagogie active appliquée à l’immersive learning met à profit la réalité virtuelle pour faire coexister actions et sensations. La méthode offre ainsi des avantages éducatifs remarquables. Selon une étude de Capgemini, 82 % des entreprises à avoir utilisé la réalité virtuelle déclarent avoir dépassé leurs objectifs en termes d’efficacité, de productivité et de rentabilité. Une étude menée par PwC en 2020 montre que les apprenants formés grâce à l’apprentissage immersif étaient jusqu’à 4 fois plus concentrés que leurs homologues en e-learning et 1,5 fois plus qu’une formation classique.

Un engagement optimal

L’une des premières caractéristiques qui font toute l’efficacité de l’apprentissage immersif se trouve dans son nom : il s’agit de l’immersion. En effet, la gamification du procédé invite le participant à être constamment actif et à s’investir personnellement dans le déroulement du scénario. Cette présence se traduit par une attention totale ainsi que par une identification à la situation. L’apprenant se sent directement concerné, et l’aspect ludique maintient son engagement, ce qui conduit à une volonté de mener à bien sa « mission », et donc d’acquérir les compétences visées.

Une mémorisation accrue

Un tel niveau d’investissement personnel et de motivation conduit à un degré de mémorisation élevé, que le caractère expérientiel de la formation immersive vient renforcer. La mise en pratique des connaissances, qui pourrait ne jamais se produire dans le cadre des formations à la sécurité, par exemple, est rendue possible par la simulation. Les modules sont constitués de scénarios aux embranchements divers grâce auxquels l’apprenant peut se tester plusieurs fois et « vivre » des situations différentes au sein du même programme. Les collaborateurs peuvent aussi se confronter à nouveau au module quelques mois plus tard afin de parfaitement ancrer les notions apprises et de continuer à s’entraîner sans aucun danger. Il est ainsi possible de « réactiver » des connaissances en quelques minutes de réalité virtuelle, pour mêler efficacité et gain de temps.

Former ses salariés à des situations délicates ou dangereuses

L’apprentissage immersif offre les sensations et l’efficacité du réel, mais sans les conséquences. Cela permet au participant de prendre le scénario très au sérieux, tout en sachant qu’il ne s’expose à aucun risque, et qu’une erreur de sa part ne mettra aucun bien ou personne en danger non plus. Apprendre à utiliser des équipements très délicats ou à maîtriser des gestes complexes se fait alors dans un contexte où l’apprenant se sent parfaitement en confiance, sans être inhibé par la crainte de l’erreur. L’échec ne se solde pas non plus par un éventuel jugement de valeur de la part d’autres collaborateurs, et la prise de risque peut même être encouragée. Davantage d’action signifie aussi davantage de pratique, ce qui contribue au développement des immersive skills, et donc à celui des compétences concrètes.

Une autre manière d’appréhender la formation

Dans un contexte où les interactions telles que nous les envisagions jusqu’ici sont remises en cause dans diverses industries, la formation en immersion permet d’appréhender autrement un aspect clé de la vie professionnelle de chacun. Sans aucune contrainte géographique, l’immersive learning ne requiert qu’un équipement minime pour être implémenté, et ce, indépendamment de l’échelle souhaitée. Les collaborateurs travaillant en home office (télétravail), quel que soit leur nombre, se voient offrir la possibilité d’évoluer virtuellement dans les mêmes « locaux » que leurs collègues. Quant aux équipes sur place, elles n’ont pas besoin de se déplacer pour être formées, et quelques minutes suffisent pour réactiver toute notion apprise. Ce dernier point constitue de fait un gain de temps considérable, contribuant à un retour sur investissement à court terme.

Au-delà de l’apprentissage immersif proprement dit, les simulations en réalité virtuelle permettent de tester les collaborateurs simplement et efficacement. Où qu’ils se trouvent et, quel que soit leur emploi du temps, il leur suffit de se munir d’un casque VR ou d’une connexion internet pour pouvoir se soumettre à l’exercice.

L’immersive learning : une modalité de formation tournée vers l’avenir

Dans un contexte où l’apprentissage dématérialisé (e-learning) se fait toujours plus pertinent, la formation en immersion se pose comme la solution qui réconcilie l’enseignement avec l’approche pratique. Exceptionnellement évolutif, il s’agit d’un outil capable de s’adapter au moindre ajustement du contenu proposé grâce à des mises à jour. Chaque fois que les informations changent (modification des connaissances ou gestes requis), les employés peuvent en prendre connaissance et découvrir comment leurs propres actions doivent refléter cette évolution.

L’apprentissage immersif invitant à travailler en profondeur les qualités comportementales (les fameuses soft-skills), il s’inscrit dans une démarche grâce à laquelle la notion même de formation peut être repensée. Des attitudes telles que l’empathie ou la bienséance peuvent même être mises à l’épreuve au sein d’un module a priori dédié à un apprentissage pratique. Les techniques de vente, par exemple, caractérisent parfaitement un savoir-faire pluriel. Impliqué dans un scénario de réalité virtuelle, le collaborateur formé apprend non seulement à présenter les services de sa société, mais aussi à faire preuve de subtilité dans la manière dont il s’adresse à sa clientèle.

Les promesses de la VR sont aussi multiples que pertinentes. Le concept d’immersive learning peut en effet gagner à être détourné pour devenir un outil de recrutement extraordinairement fiable en plaçant le candidat dans une situation réelle pour évaluer ses compétences et lui faire découvrir l’entreprise grâce à l’onboarding. De quoi modifier complètement la teneur d’un entretien d’embauche ! 

 

Gagnant désormais des domaines très éclectiques, tels que l’immobilier ou la médecine, la réalité virtuelle n’est plus l’apanage de l’aéronautique ou du jeu vidéo. Les environnements numériques déclinables à l’infini offrent des possibilités de visualisation qui dépassent largement le potentiel de la vidéo (comme les logiciels de formation, par exemple). L’expérience multisensorielle qu’apporte l’immersive learning modifie intrinsèquement le rapport à l’accès aux connaissances. Ce média extrêmement novateur, finalement, permet presque un « retour aux sources » en véhiculant les informations de manière empirique grâce à la réintroduction d’une dimension subjective. L’humain se plaît à découvrir par lui-même et s’épanouit dans les contextes où il peut tirer des conclusions de ses propres tâtonnements. La réalité virtuelle lui rend ce pouvoir quelque peu délaissé par les approches éducatives passives auxquelles chacun a dû s’habituer. Les médias technologiques se voient parfois adjoindre une image d’indolence. La VR et la formation immersive, quant à elles, renversent ces a priori pour de bon !

 

https://www.capgemini.com/fr-fr/news/technologies-immersives-lusage-de-la-realite-augmentee-et-de-la-realite-virtuelle-devrait-simposer-en-entreprise-dici-les-trois-prochaines-annees/

https://www.pwc.com/us/en/services/consulting/technology/emerging-technology/vr-study-2020.html?WT.mc_id=CT1-PL50-DM2-TR1-LS2-ND30-PR1-CN_AD-DT-TL-DIGITAL-TRANSCEND-TECH-06FY20-VR-SOFT-SKILLS-WEBPAGE-LI-organic&eq=CT1-PL50-DM2-CN_AD-DT-TL-DIGITAL-TRANSCEND-TECH-06FY20-VR-SOFT-SKILLS-WEBPAGE-LI-organic

 

Autres articles dans la catégorie "Innovation"

June 24, 2021
Innovation
Réalité virtuelle vs. Augmentée

Quelle est la différence entre réalité virtuelle et réalité augmentée ?Dans le contexte de l’immersive learning, vous serez sans doute amené à rencontrer différents termes qui, lorsqu’ils ne sont pas assortis d’une définit...

Voir plus
May 26, 2021
Innovation
Digital learning : cette tendance saura-t-elle s’installer ?

Digital learning : effet de mode ou tendance durable ?Les entreprises sont de plus en plus friandes de solutions dématérialisées et le digital learning s’invite naturellement parmi les nouvelles méthodes de formation. Il r...

Voir plus
May 5, 2021
Innovation
Mise en pratique immersive : les atouts de l’immersive learning

Avantage n°2 de l’apprentissage immersif : la mise en pratiqueL’apprentissage immersif est de plus en plus plébiscité pour ses multiples atouts :Attention et engagementRépétitionGamificationLimitation des coûts et des...

Voir plus