Quelle est la différence entre réalité virtuelle et réalité augmentée ?

Dans le contexte de l’immersive learning, vous serez sans doute amené à rencontrer différents termes qui, lorsqu’ils ne sont pas assortis d’une définition claire, peuvent porter à confusion. C’est notamment le cas pour la différence entre réalité virtuelle et augmentée, qui mérite largement d’être explicitée. Découvrons à quoi correspondent ces deux notions pour mieux comprendre ce qui les différencie.

Qu’est-ce que la réalité virtuelle ?

La différence entre réalité virtuelle et augmentée a parfois du mal à être bien appréhendée parce que, au fond, toutes deux reposent à la fois sur le réel et sur le virtuel. Ce sont essentiellement les proportions qui ne sont pas les mêmes.

La réalité virtuelle consiste en un monde virtuel modélisé en 3D avec lequel l’utilisateur peut interagir. Il s’agit d’une simulation d’un lieu existant ou totalement imaginaire au sein duquel il est possible de se déplacer pour en explorer tous les aspects. L’un des avantages principaux de la réalité virtuelle est qu’elle permet de proposer un espace semblable en tous points à celui que l’on souhaite recréer, mais sans aucune contrainte physique ou géographique. 

En effet, c’est équipé d’un casque VR (ou éventuellement par le biais d’un écran 2D comme celui d’un ordinateur ou d’une tablette) que l’utilisateur évolue au sein de l’univers virtuel. Il peut donc accéder à la simulation depuis n’importe où et à n’importe quel moment, seul ou accompagné d’autres personnes. 

C’est pour cette raison que la réalité virtuelle est à la base même de l’immersive learning. Grâce à elle, les apprenants peuvent manipuler les outils qu’ils seront amenés à utiliser dans le cadre de leur activité professionnelle, s’entraîner à l’application de certaines consignes ou procédures, découvrir les dangers auxquels certaines actions peuvent les exposer… Malgré une expérience utilisateur saisissante de réalisme, la réalité virtuelle implique l’absence totale de risques. Elle rend possible un « vécu » de situations extrêmes qu’il serait complètement irresponsable de répliquer sur le terrain (incendies, accidents, etc.).

Qu’est-ce que la réalité augmentée ?

La différence entre réalité virtuelle et augmentée est difficile à cerner parce que les deux concepts puisent dans la réalité. Dans le cas de la réalité augmentée, cependant, c’est bien le monde réel qui sert de support à l’information. Pour pouvoir utiliser la réalité augmentée, il faut évoluer au sein d’un véritable espace physique et regarder des objets tangibles ayant une existence en dehors de leur « augmentation virtuelle ».

Ce n’est que cette augmentation qui est concernée par la simulation, et non  l’environnement lui-même comme c’est le cas pour la réalité virtuelle. En pratique, l’utilisateur peut interagir avec des informations en 2D ou en 3D qui apparaissent en superposition du réel. Il s’agit donc de regarder le monde à travers un appareil dédié. Casques et lunettes rendent l’expérience étonnante de naturel, mais on peut également utiliser un smartphone, une tablette ou même le pare-brise d’un véhicule, etc. Ces technologies permettent de superposer des images, du texte, des animations, etc. sur le monde qui nous entoure, à la manière d’un filtre. L’utilisateur regarde le monde à travers un appareil qui affiche des informations pertinentes.

Les applications sont multiples, puisque la réalité augmentée apporte des précisions sur n’importe quel environnement.

Quelle est la véritable différence entre réalité virtuelle et augmentée ?

La différence entre réalité virtuelle et augmentée est que la première est une « copie » du réel agrémentée d’éventuelles adjonctions, alors que la seconde n’est pas une reproduction. La réalité augmentée est la réalité que nous connaissons tous, à laquelle sont ajoutées des informations interactives.

Concernant les applications, de nombreux secteurs sont en passe de se trouver métamorphosés grâce à la réalité virtuelle. Les jeux vidéo, bien sûr, sont les premiers intéressés, rejoints depuis peu par l’éducation, en particulier en version gamifiée comme c’est le cas de l’immersive learning. Les domaines médicaux et militaires y ont également de plus en plus recours.

La réalité augmentée concerne des secteurs encore plus larges tout en incluant ceux précédemment cités. L’industrie automobile s’y intéresse de près, de même que l’aérospatial et les loisirs. Le monde du marketing n’est pas de reste non plus et attend patiemment l’adoption massive des technologies compatibles par les consommateurs.

Bien entendu, des possibilités mixtes sont également envisageables. On peut ainsi imaginer des personnages virtuels interactifs pour accompagner les visiteurs d’un certain nombre de lieux (locaux d’entreprises, musées, etc.). Une autre perspective est la visualisation d’un bâtiment terminé sur un site encore en travaux, par exemple.

Autres articles dans la catégorie "Innovation"

May 26, 2021
Innovation
Digital learning : cette tendance saura-t-elle s’installer ?

Digital learning : effet de mode ou tendance durable ?Les entreprises sont de plus en plus friandes de solutions dématérialisées et le digital learning s’invite naturellement parmi les nouvelles méthodes de formation. Il r...

Voir plus
May 5, 2021
Innovation
Mise en pratique immersive : les atouts de l’immersive learning

Avantage n°2 de l’apprentissage immersif : la mise en pratiqueL’apprentissage immersif est de plus en plus plébiscité pour ses multiples atouts :Attention et engagementRépétitionGamificationLimitation des coûts et des...

Voir plus
April 15, 2021
Innovation
La collaboration entre Saint Gobain et Immersive Factory

Au début de cette année, L'Usine Digitale a publié un article mettant en lumière le travail de collaboration entre Saint Gobain (concepteur, fabricant et distributeur de solutions et de matériaux dans le secteur de la construct...

Voir plus