Les bénéfices de la réalité virtuelle pour la formation HSE

La réalité virtuelle commence à devenir la norme pour de nombreux usages, la formation représentant un domaine au sein duquel les technologies immersives de réalité virtuelle sont particulièrement pertinentes et possèdent des avantages encore trop peu connus. Applicable à des secteurs aussi diversifiés que la vente, l’ingénierie, ou encore la chirurgie, l’apprentissage en VR (Virtual Reality) vise à créer un environnement immersif comparable en tous points au monde réel. Grâce à un casque VR, le participant évolue dans un espace à 360° entièrement interactif et devient acteur du scénario qui se déroule. Comme dans un jeu vidéo à la première personne, il est directement concerné par les évènements et doit réagir de manière appropriée à toutes les sollicitations qui se présentent. Ces spécificités l’immersive learning sont particulièrement intéressantes pour les besoins de la formation HSE. Découvrez 7 des plus grands avantages de ce concept novateur avec Immersive Factory.

1. La réalité virtuelle : un format adapté à la formation HSE

La formation HSE doit répondre à des besoins aussi variés que spécifiques en fonction du milieu de travail qu’elle concerne. Visant à anticiper et à réduire les risques liés à l’activité professionnelle, la démarche HSE gagne à s’accompagner d’une formation ancrée dans une perception réaliste de ces risques. Le storytelling instauré par la formation en réalité virtuelle contribue à la prise de conscience des enjeux en générant émotion et empathie.

Le participant « vit » la situation comme un entraînement en conditions réelles, incluant éventuellement même des complications d’ordre émotionnel ou nécessitant une prise de décision dans l’urgence. Les collaborateurs prennent alors toute la mesure d’une formation efficace.

Dans un environnement virtuel, vos équipes sont placées face à des scénarios les invitant à identifier les circonstances ou attitudes dangereuses, à effectuer des actions en conformité avec les instructions, à réagir en cas de risque, à circuler correctement au sein d’environnements à risque, à ajuster leur propre comportement lorsqu’ils sont appelés à manipuler des substances dangereuses, etc. De cette manière, ils sauront comment adapter leur démarche s’ils se trouvent confrontés à des conditions similaires durant leur travail.

2. Engagement et concentration

La formation HSE exige une concentration totale qui ne peut pas s’obtenir à travers une formule de type « cours magistral ». Même avec la meilleure volonté possible de la part des participants, l’apprentissage passif finit immanquablement par s’accompagner d’une baisse d’attention qui impacte négativement la mémorisation. 

L’efficacité des modes d’apprentissage actifs n’est plus à démontrer. C’est pourquoi de nombreuses méthodes préconisent des séances pratiques permettant d’éveiller l’intérêt de l’apprenant et de lui donner envie de s’investir. S’impliquer dans une situation conduit naturellement à faire preuve de réflexion pour proposer des réponses adaptées au problème soumis. Si l’apprenant se sent concerné, il mettra à l’œuvre ses facultés mentales en les focalisant sur les événements en question. Les mondes virtuels au sein desquels les méthodes de formation immersive permettent d’évoluer sont conçus pour responsabiliser l’utilisateur en le plaçant au cœur de l’action. Sa concentration est requise, puisque le programme ne peut pas avancer sans lui.

La formation HSE en réalité virtuelle mobilise toute l’attention du participant (difficile de se laisser distraire lorsque l’on est immergé dans l’expérience au moyen d’un casque VR) et offre le sentiment d’une expérience vécue. La VR fait passer de la théorie à la pratique et, à mille lieues des salles de formation, propose aux membres de l’équipe de tester leurs réactions en situation réelle. Il est ainsi aisé de vérifier s’ils sont à même d’exploiter efficacement leurs connaissances.

3. Le pouvoir de l’action grâce à la gamification

Si la réalité virtuelle est aussi opérante, c’est parce qu’elle réclame l’implication totale du participant : si celui-ci ne s’engage pas personnellement dans le scénario, la session se solde par un échec. L’apprenant se sent donc directement concerné et développe une volonté de réussir l’exercice.

Pour susciter l’intérêt, l’outil se présente sous la forme d’un jeu de type « serious game » — ou jeu pédagogique — permettant de faire évoluer les membres de votre équipe dans un environnement stimulant. Interactif et dynamique, le programme apporte un feedback permanent en réponse aux actions, et l’utilisateur peut ainsi adapter son comportement à l’évolution de la situation. L’expérience est originale, personnalisée et recèle des défis motivants grâce auxquels les notions à apprendre deviennent un moyen de progresser jusqu’au checkpoint suivant.

En formation HSE, on peut par exemple imaginer un « niveau » de jeu requérant d’effectuer un certain nombre d’actions dans un ordre précis et selon une limite de temps qui reflète les conséquences d’un accident du travail. Le participant prend ainsi toute la mesure de ce qu’implique ce type d’accident et de la manière dont il doit l’appréhender pour secourir efficacement les personnes concernées.

4. L’absence de conséquences

La raison pour laquelle il est impossible de tester de tels scénarios en utilisant des méthodes traditionnelles de la formation HSE est que le résultat serait, au mieux, peu convaincant. Au pire, les participants pourraient être exposés à des situations dangereuses. C’est là que la réalité virtuelle présente une alternative intéressante.

Le risque de faire une erreur, surtout lorsque celle-ci pourrait s’accompagner de conséquences sérieuses, ne contribue pas à un apprentissage efficace. Les entraînements pratiques ne peuvent en effet pas se faire en confiance si la crainte de blesser une personne ou d’endommager une machine très coûteuse est présente. La réalité virtuelle autorise une interaction sereine avec un monde virtuel identique en tous points avec celui qui nous entoure au quotidien. La seule différence ? Le droit de se tromper même en cas d’urgence. Libérés de cette inquiétude sans pour autant qu’un manque de réalisme vienne diminuer la qualité de l’expérience, les participants peuvent s’investir complètement dans le scénario et le « vivre » pleinement.

5. Un feedback complet et utile

Pendant sa formation HSE en réalité virtuelle, l’employé reçoit des statistiques en temps réel sur ses performances et comprend immédiatement la nature de ses erreurs. Ces données sont intéressantes pour l’utilisateur qui peut s’auto-corriger « sur le vif ». Il découvre les véritables conséquences d’un éventuel accident et prend conscience de l’importance de toujours appliquer les bons gestes. Le souvenir associé se grave facilement dans la mémoire du participant, puisqu’il est issu de ses propres actes.

Les chefs d’équipes ou formateurs, eux aussi, peuvent s’appuyer sur ces éléments pour un débriefing efficace. Ils sont ainsi à même d’étudier les points problématiques et de fournir des explications supplémentaires le cas échéant.

6. La consolidation par la répétition

La réactivation des acquis constitue le meilleur moyen de les fixer de manière définitive. Sans le moindre retour sur des informations nouvellement acquises, celles-ci sont mises de côté par le cerveau qui ne les reconnaît pas comme « utiles ». Lors d’une première exposition à un élément nouveau, il est ainsi possible d’oublier près de la moitié des détails qu’il contient en une heure de temps ! Moins d’un mois plus tard, ce sont 90 % des informations qui se sont envolées.

Pour éviter cet écueil, la meilleure solution consiste à exposer son cerveau à la même information plusieurs fois. L’un des grands avantages de la réalité virtuelle est qu’il est tout à fait envisageable de relancer exactement le même scénario à plusieurs mois d’intervalle. Cependant, en vue de promouvoir une formation HSE aussi efficace et complète que possible, des programmes légèrement différents permettent de mobiliser les mêmes connaissances dans des circonstances uniques. Le participant apprend ainsi à y faire appel correctement même lorsque les contingences divergent.

7. Une grande flexibilité pour l’entreprise

Personnalisables à l’infini, les scénarios de réalité virtuelle permettent aux formateurs d’imaginer toutes les éventualités qu’ils souhaitent et d’intégrer des détails très poussés à l’expérience. Ainsi, ils sont à même de concevoir une formation HSE parfaitement adaptée aux besoins précis de l’entreprise. Ils peuvent même faire en sorte que les lieux et objets avec lesquels les apprenants interagissent ressemblent en tous points à ceux avec lesquels ils seront confrontés par la suite.

La formation en VR présente d’immenses avantages en matière de scalabilité. L’équipement de réalité virtuelle permet non seulement aux employés de se former efficacement et aussi souvent que nécessaire sans générer de frais supplémentaires, mais également d’avoir accès à des formations de qualité sans devoir se déplacer. Ce dernier point peut s’avérer crucial pour les collaborateurs dont l’emploi du temps exigeant les empêche de quitter les locaux de l’entreprise.

L’immersive learning offre une flexibilité exemplaire qui s’accompagne d’économies non négligeables. Celles-ci sont d’une nature purement pratique, car implémenter des formations en réalité virtuelle représente, comme nous l’avons vu, un gain de temps, de ressources et de place. Cependant, c’est au niveau du caractère de la formation elle-même que ces économies sont particulièrement remarquables. Pour organiser une formation HSE dans les conditions du réel, gamifiée, personnalisable à l’infini et répétable autant de fois que l’on souhaite, l’immersive learning est réellement la seule option abordable. Cette solution permet d’ailleurs de former un nombre pratiquement illimité d’employés sans dépenses supplémentaires.

Immersive Factory vous accompagne dans la découverte des différents types de formation immersive et vous propose des programmes conçus pour sensibiliser ou former vos équipes autrement. Êtes-vous prêts à vous lancer ?

Autres articles dans la catégorie "Innovation"

June 24, 2021
Innovation
Réalité virtuelle vs. Augmentée

Quelle est la différence entre réalité virtuelle et réalité augmentée ?Dans le contexte de l’immersive learning, vous serez sans doute amené à rencontrer différents termes qui, lorsqu’ils ne sont pas assortis d’une définit...

Voir plus
May 26, 2021
Innovation
Digital learning : cette tendance saura-t-elle s’installer ?

Digital learning : effet de mode ou tendance durable ?Les entreprises sont de plus en plus friandes de solutions dématérialisées et le digital learning s’invite naturellement parmi les nouvelles méthodes de formation. Il r...

Voir plus
May 5, 2021
Innovation
Mise en pratique immersive : les atouts de l’immersive learning

Avantage n°2 de l’apprentissage immersif : la mise en pratiqueL’apprentissage immersif est de plus en plus plébiscité pour ses multiples atouts :Attention et engagementRépétitionGamificationLimitation des coûts et des...

Voir plus